TERRE ET ASPHALTE AU MENU DE L’AUBERGE ESPAGNOLE

download-pdf
download-image
download-all
ven, 29/09/2017 - 18:30
(64 Vues)

Après une longue pause, la onzième manche du Championnat du Monde des Rallyes se déroulera en Catalogne. Sur terre comme sur asphalte, les équipages des C3 WRC tenteront de démontrer leur potentiel. Kris Meeke / Paul Nagle, Stéphane Lefebvre / Gabin Moreau et Khalid Al Qassimi / Chris Patterson sont les équipages engagés par Citroën Total Abu Dhabi WRT sur ce rallye.



LA RENTRÉE DES CLASSES DU WRC

Les équipes du WRC ont dû patienter jusqu’à la fin du mois d’août avant de souffler un peu. Après la Pologne, la Finlande et l’Allemagne, les six semaines de trêve ont été bienvenues après un été chargé !

La rentrée des classes va donc s’effectuer en Catalogne, lors d’un rallye singulier à plus d’un titre. Basée à Salou, tout près du parc d’attractions PortAventura, l’épreuve est connue pour être la seule à proposer un parcours mixte.

Le vendredi, la première étape se déroule principalement sur des chemins de terre montagneux, même si la longue spéciale de Terra Alta comprend des sections asphaltées. À l’issue de la journée, les équipes disposent d’une heure et quart pour transformer les voitures en configuration asphalte. La plus longue assistance de l’année est toujours un grand moment, pour les mécaniciens comme pour les spectateurs ! Le changement de la transmission, des trains roulants et l’allègement de la protection du châssis sont les principales modifications effectuées à ce moment.

Les deux dernières étapes se disputent donc sur asphalte. Les routes catalanes sont réputées pour être ‘typées circuit’, avec un profil large et peu bosselé. L’efficacité aérodynamique et la puissance du moteur des World Rally Cars 2017 devraient s’exprimer à merveille sur ce terrain. Les voitures plongeant allègrement dans les cordes, il faut toutefois rester vigilant pour éviter les pierres et ne pas crever.

LES ENJEUX : ÊTRE RAPIDE SUR LES DEUX SURFACES

En se déroulant sur deux surfaces aux exigences opposées, le Rallye d’Espagne met en valeur la polyvalence des pilotes et de leurs voitures. Pour préparer ce rendez-vous, Citroën Total Abu Dhabi World Rally Team a effectué trois jours d’essais en Catalogne, uniquement sur terre. Stéphane Lefebvre, Kris Meeke et Sébastien Loeb se sont relayés au volant, pour parvenir à des réglages satisfaisants pour chacun d’entre eux. Sur asphalte, l’équipe capitalisera sur les qualités de la Citroën C3 WRC, largement démontrées au Tour de Corse et à l’ADAC Rallye Deutschland.

À cette occasion, Kris Meeke fêtera sa dixième participation au RallyRACC Catalunya – Rally de España. Par le passé, l’épreuve n’avait guère souri au Britannique. Mais il avait tiré un bilan très positif de l’édition 2016, après avoir eu le sentiment de trouver le bon rythme sur ce terrain. Pour effacer la frustration des dernières épreuves, le vainqueur du Rallye du Mexique ambitionnera de se battre aux avant-postes.

Absent en Finlande et en Allemagne, Stéphane Lefebvre retrouvera l’habitacle de la C3 WRC en Espagne. Au contraire de son équipier, le jeune Français n’a qu’une toute petite expérience de l’épreuve. Cela ne l’empêchera pas de relever le défi ! En capitalisant sur sa belle course au Rallye de Pologne – récompensée par la cinquième place – il poursuivra sa formation au sein de l’élite du Championnat du Monde.

Khalid Al Qassimi fêtera lui aussi sa dixième participation en Espagne. Après le Portugal et la Finlande, le pilote d’Abu Dhabi poursuivra son programme partiel à l’occasion d’un de ses rallyes favoris.

ILS ONT DIT

YVES MATTON, DIRECTEUR DE CITROËN RACING : « Pour les trois derniers rallyes de la saison, notre ambition est d’enregistrer des résultats significatifs, dans la continuité du podium obtenu en Allemagne. En Espagne, le contexte est particulier avec cette première étape sur terre. En fonction des conditions météo, l’ordre de départ de nos équipages peut être un avantage ou un handicap rédhibitoire. Si nous arrivons à bien nous placer le vendredi soir, nous pourrons ensuite compter sur le potentiel de la C3 WRC sur asphalte pour poursuivre la bagarre dans le peloton de tête. Lors des essais effectués la semaine dernière, de nombreux réglages ont été testés et certains d’entre eux seront appliqués dès le week-end prochain. Nous continuons à travailler dur pour relever le défi face à nos adversaires. »

KRIS MEEKE : « Nous avons fait une bonne séance d’essais, c’était intéressant de travailler avec Seb [Loeb]. Il y a toujours une marge de progression, mais nous allons dans le bon sens. Je suis content de retrouver l’ambiance de la compétition après un Rallye d’Allemagne frustrant puis cette longue pause. J’ai juste un peu de mal à réaliser qu’il s’agira de ma dixième participation en Catalogne ! Potentiellement, nous avons une bonne position de départ, mais cela dépendra de la poussière ou de la pluie. Ensuite, nous connaissons le niveau de performance de la C3 sur asphalte. Avant tout, je veux me faire plaisir au volant. Si c’est le cas, nous pouvons envisager un bon résultat qui ferait du bien à toute l’équipe. »

Nombre de participations à l’épreuve : 9
Meilleur résultat : 5e (2011 & 2015)

STÉPHANE LEFEBVRE : « Je suis très heureux de faire mon retour au volant de la Citroën C3 WRC. Depuis notre cinquième place en Pologne, trois mois se sont écoulés et je vais devoir retrouver le bon rythme sur des spéciales que je connais finalement assez peu. Il ne faut pas oublier que je suis sans doute le pilote le moins expérimenté du plateau sur ce terrain. Je suis satisfait des essais effectués la semaine dernière. J’ai eu l’opportunité d’essayer pour la première fois la nouvelle répartition du couple entre les roues avant et arrière. Cette évolution correspond bien à mon style de pilotage et le bilan est donc positif. Si les conditions sont favorables, nous essaierons de tirer profit de notre ordre de départ lors de la première étape. »

Nombre de participations à l’épreuve : 2
Meilleur résultat : 50e (2015)

KHALID AL QASSIMI : « Il s’agira de ma dixième participation en Espagne ! Cette manche est une de mes favorites au sein du calendrier du WRC. J’aime le challenge proposé par le parcours mixte, notamment au sein d’une même spéciale lorsque le passage de la terre à l’asphalte incite à rouler plus vite. J’apprécie l’atmosphère qui règne en général, les supporters sont incroyables et l’organisation est tout simplement parfaite. Voilà pourquoi je tiens à revenir en Catalogne chaque année. Nous essaierons de trouver un bon rythme en fonction des spéciales, en attaquant plus lorsque je me sentirai bien. J’espère le meilleur pour Kris et Stéphane. »

Nombre de participations à l’épreuve : 9
Meilleur résultat : 7e (2010)

CHIFFRES-CLÉS

  • 19 spéciales totalisant 312,02 km chronométrés
  • 32 pneus Michelin par pilote pour le rallye. Le vendredi, choix entre les Latitude Cross H4 (durs) et S5 (tendres). Samedi et dimanche, choix entre les Pilot Sport H5 (durs), S5 (tendres) et FW3 (maxi-pluie).
  • 9 victoires pour Citroën en Espagne : 1 pour Bugalski (1999 / Xsara Kit-Car) et 8 consécutives pour Loeb (2005-2006 en Xsara WRC, 2007/2010 en C4 WRC et 2011-2012 en DS 3 WRC).

FLASH-BACK : RALLYE D’ESPAGNE 1999

Pour leur première apparition de la saison en Championnat du Monde, les Citroën Xsara Kit-Car sont redoutées ! Sur un parcours asphalte typé circuit, la légèreté de la voiture et la rage du moteur deux litres atmosphérique peuvent en effet rivaliser avec les World Rally Cars turbo à quatre roues motrices. Dès la première spéciale disputée, Jesús Puras s’installe en tête. L’Espagnol de Citroën se ménage une petite avance, tandis que le regretté Philippe Bugalski croise le fer avec Sainz, Auriol, Mäkinen et McRae pour la deuxième place. Le rêve d’une victoire à domicile s’envole pour Puras, trahi par la mécanique au début de la deuxième étape. ‘Bug’ prend aussitôt le relais et il creuse régulièrement l’écart sur Auriol. À l’arrivée, il offre à Citroën sa toute première victoire en WRC !

LA QUESTION TOTAL : QUELLES SONT LES RELATIONS ENTRE TOTAL ET CITROËN EN ESPAGNE ?

Bernard Anselmi, Directeur général de Total España : « Total est présent dans le pays depuis plus de cinquante ans, ce qui signifie que nous sommes au côté de Citroën depuis le début du partenariat global. Il y a un lien très fort entre Total et Citroën en Espagne, renforcé par les succès sportifs de pilotes espagnols tels que Carlos Sainz ou Dani Sordo. Ces dernières années, le pays a connu une crise économique très dure, y compris pour le secteur automobile. Aujourd’hui, l’économie va mieux et Total est au cœur de cette reprise. Pour accompagner le réseau Citroën, nous disposons d’une force de vente et d’équipes dédiées au support et à la formation dans le domaine des produits pétroliers. Nous intervenons également avec un soutien financier aux concessions désireuses d’investir, notamment dans leur changement d’image. »

VISIT ABU DHABI : LA CORNICHE

La Corniche s’étend sur le front de mer, sur une impressionnante distance de huit kilomètres. On y retrouve des aires de jeux pour enfants, des pistes cyclables et des sentiers piétonniers, ainsi que de nombreux cafés et restaurants. Supervisée par une équipe de maîtres-nageurs sauveteurs, la plage de la Corniche a reçu le label écologique international Pavillon Bleu, qui garantit une eau de baignade propre et sans danger.

PROGRAMME RALLYE D’ESPAGNE (GMT+2)

JEUDI 5 OCTOBRE

08h00 : Shakedown – Salou (2,97 km)

20h00 : Cérémonie de départ (Salou)

 

VENDREDI 6 OCTOBRE

08h15 : Départ

09h53 : ES1 – Caseres 1 (12,50 km)

10h21 : ES2 – Bot 1 (6,50 km)

10h56 : ES3 – Terra Alta 1 (38,95 km)

13h11 : Assistance A (PortAventura – 30’)

15h19 : ES4 – Caseres 2 (12,50 km)

15h47 : ES5 – Bot 2 (6,50 km)

16h22 : ES6 – Terra Alta 2 (38,95 km)

18h32 : Assistance B (PortAventura – Flexi 75’)

 

SAMEDI 7 OCTOBRE

06h45 : Assistance C (PortAventura – 15’)

08h00 : ES7 – El Montmell 1 (24,40 km)

09h07 : ES8 – El Pont d’Armentera 1 (21,29 km)

09h54 : ES9 – Savalla 1 (14,12 km)

11h35 : Assistance D (PortAventura 30’)

13h08 : ES10 – El Montmell 2 (24,40 km)

14h15 : ES11 – El Pont d’Armentera 2 (21,29 km)

15h02 : ES12 – Savalla 2 (14,12 km)

17h00 : ES13 – Salou (2,24 km)

17h30 : Assistance E (PortAventura – Flexi 45’)

 

DIMANCHE 8 OCTOBRE

06h00 : Assistance F (PortAventura – 15’)

07h00 : ES14 – L’Albiol 1 (6,28 km)

07h38 : ES15 – Riudecanyes 1 (16,35 km)

08h38 : ES16 – Santa Marina 1 (14,50 km)

10h14 : ES17 – L’Albiol 2 (6,28 km)

10h53 : ES18 – Riudecanyes 2 (16,35 km)

12h18 : ES19 – Santa Marina 2 – Power Stage (14,50 km)

13h41 : Assistance G (PortAventura – 10’)

15h00 : Podium (Salou)

Scroll