QUATRE CITROËN C3 WRC AU DÉPART DU RALLYE DU PORTUGAL

download-pdf
download-image
download-all
lun, 15/05/2017 - 15:00
(102 Vues)

Pour la sixième manche du Championnat du Monde des Rallyes, Citroën Total Abu Dhabi WRT engage quatre C3 WRC, confiées aux équipages Kris Meeke / Paul Nagle, Craig Breen / Scott Martin, Stéphane Lefebvre / Gabin Moreau et Khalid Al Qassimi / Chris Patterson



RALLY DE PORTUGAL : RENDEZ-VOUS SUR LA BOSSE DE FAFE !

À l’occasion de son cinquantième anniversaire, le Rallye du Portugal s’apprête à accueillir un plateau royal, fort de quatorze World Rally Cars de dernière génération. Toujours très nombreux dans la région de Porto – où l’épreuve a fait son retour en 2015 – le public lusitanien sera sans doute ravi du spectacle offert par ces voitures au look ravageur.

 

Comme l’an passé, le départ sera donné le jeudi soir à Guimarães, une ville connue pour être le « berceau de la nation portugaise ». Après une super spéciale sur le circuit de Lousada et une nuit en parc fermé, le programme se corsera fortement le vendredi. Retouchées dans leur tracé ou disputées en sens inverse par rapport aux années passées, les trois spéciales sur terre, parcourues deux fois, constitueront un premier défi. En fin de journée, les concurrents emprunteront les rues de Braga pour une super spéciale inédite.

 

La journée du samedi sera encore plus longue, avec en point d’orgue deux passages dans Amarante (37,55 km). Pour l’étape dominicale, les concurrents rescapés affronteront à deux reprises la spéciale de Fafe, rendue célèbre par l’énorme bosse située quelques centaines de mètres avant l’arrivée. Massés autour de ce point mythique, les dizaines de milliers de spectateurs assureront une ambiance sans équivalent !

LES ENJEUX : RETROUVER LE PELOTON DE TÊTE

Après un Rallye d’Argentine frustrant pour Citroën Total Abu Dhabi WRT, l’étape portugaise est attendue avec impatience. Pour la première fois, l’équipe engage quatre Citroën C3 WRC. Kris Meeke, Craig Breen et Stéphane Lefebvre seront nominés pour marquer des points au Championnat du Monde ‘Constructeurs’, tandis que Khalid Al Qassimi effectuera ses débuts au volant d’une voiture de dernière génération.

 

L’an passé, l’épreuve avait été remportée par Kris Meeke et Paul Nagle, qui avaient démontré à cette occasion leur pointe de vitesse et leur capacité à gérer un rallye sur la durée. Performants dans toutes les conditions – ils ont signé des scratches au Mexique, en Corse et en Argentine – les deux hommes évolueront sur un terrain à leur mesure.

 

L’édition 2016 avait également permis à Stéphane Lefebvre et Gabin Moreau de montrer de belles dispositions, avec des chronos régulièrement à moins de 2/10e au kilomètre de leurs équipiers. Absents en Argentine, les Français n’ont pas ménagé leurs efforts pour préparer une de leurs épreuves favorites et tenter d’obtenir un résultat probant.

 

En revanche, ce rendez-vous représentera un saut dans l’inconnu pour le duo constitué de Craig Breen et Scott Martin. Trahis par la mécanique dès la première spéciale en 2015 et absents en 2016, ils auront tout à apprendre sur ces spéciales ! L’apprentissage sera également le maître-mot de Khalid Al Qassimi et Chris Patterson. Il s’agira du premier rallye depuis l’Espagne 2016 pour le pilote d’Abu Dhabi, qui découvrira également la Citroën C3 WRC en course. Khalid compte sept participations au Portugal, dont trois arrivées dans les points lorsque l’épreuve était disputée en Algarve.

ILS ONT DIT

YVES MATTON, DIRECTEUR DE CITROËN RACING : « Après avoir aligné trois voitures au Tour de Corse, nous franchissons une étape supplémentaire avec une quatrième Citroën C3 WRC au départ du Rallye du Portugal. C’est une belle réalisation à mettre au crédit de notre équipe technique. Pour des raisons variées, les résultats des deux derniers rallyes n’ont pas été à la hauteur de nos ambitions. Lors de cette sixième manche, nous demanderons à nos pilotes de rallier l’arrivée et nous espérons placer deux C3 WRC dans le top 5 du classement général. »

 

LAURENT FREGOSI, DIRECTEUR TECHNIQUE : « La sortie de route d’une de nos voitures en Argentine n’a pas affecté notre préparation pour le Portugal, puisqu’il ne s’agissait pas des mêmes châssis. Pour préparer à la fois ce rallye et le suivant, nos quatre pilotes ont bénéficié d’un jour d’essais chacun en Sardaigne. Nous avons poursuivi notre travail sur les axes de développement habituels : suspensions, cartographies de différentiel central, évaluation des pneumatiques… »

 

KRIS MEEKE : « Pour nous, l’Argentine a été rocambolesque et rien ne s’est passé comme prévu. Cela arrive parfois et je me sens OK avant le Portugal, à défaut d’être totalement confiant. Je pense que le travail effectué lors de nos derniers essais nous permettra d’aller dans la bonne direction. Je suis heureux de disputer ce rallye, qui me rappelle évidemment les bons souvenirs de ma victoire en 2016. Et puis il y a la passion du public pour notre sport qui rend l’atmosphère très particulière. Le parcours a subi de nombreuses modifications, il faudra donc le plus souvent repartir d’une page blanche pour les notes. La concentration sera primordiale dès les reconnaissances. »

Nombre de participations à l’épreuve : 3

Meilleur résultat : 1er (2016)

 

CRAIG BREEN : « Comme en Argentine, je pars un peu dans l’inconnu. J’avais effectué les reconnaissances de l’édition 2016, mais cela ne remplace pas l’expérience de la course. Je sais que je dois progresser sur ce type de terrain, sur lequel je me sens naturellement moins à l’aise que sur la terre rapide, comme en Pologne ou en Finlande. Les essais effectués cette semaine en Sardaigne ont été positifs. Nous avons poursuivi le travail en tenant compte de ce que nous avons appris en Argentine. La Citroën C3 WRC sera encore meilleure au Portugal ! »

Nombre de participations à l’épreuve : 4

Meilleur résultat : 25e (2009)

 

STÉPHANE LEFEBVRE : « Contrairement aux rallyes précédents, j’estime avoir une bonne connaissance du terrain rencontré. Avec une participation en R5 puis une autre en WRC, j’ai pu acquérir une bonne expérience sur ces routes. Lorsqu’elles sont larges et rapides, les spéciales sont magnifiques. J’apprécie particulièrement celle d’Amarante, la plus longue du rallye. De plus, j’aurai certainement un bon ordre de départ pour la première journée et je compte en profiter autant que possible ! »

Nombre de participations à l’épreuve : 3

Meilleur résultat : 15e (2015)

 

KHALID AL QASSIMI : « Après plus de six mois sans activité en WRC, je dois particulièrement soigner ma préparation pour le Rallye du Portugal. Il s’agira de ma première participation avec la nouvelle Citroën C3 WRC et je sais qu’il s’agira d’un échelon supplémentaire par rapport aux saisons précédentes. Mon objectif sera d’augmenter ma confiance au fil des spéciales, sans prendre de grands risques. Je me réjouis d’être au départ d’un de mes rallyes préférés. L’ambiance est toujours particulière grâce à l’enthousiasme du public portugais, particulièrement du côté de la bosse de Fafe ! »

Nombre de participations à l’épreuve : 7

Meilleur résultat : 8e (2009)

CHIFFRES-CLÉS

19 spéciales totalisant 349,17 km chronométrés
8 victoires pour Citroën au Rallye du Portugal (record partagé avec Lancia). Elles ont été acquises par Francisco Romãozinho (DS 21 – 1969), Armindo Araùjo (Saxo Kit-Car – 2003 et 2004, hors WRC), Sébastien Loeb (C4 WRC – 2007 et 2009), Sébastien Ogier (C4 WRC – 2010 et DS 3 WRC – 2011) et Kris Meeke (DS 3 WRC – 2016)
11 scratches acquis par la C3 WRC depuis le début de la saison
600°C pour la température optimale de fonctionnement des freins d’une C3 WRC

 

FLASH-BACK : RALLYE DU PORTUGAL 2010

Champion FIA Junior en 2008 avec une Citroën C2 Super 1600, Sébastien Ogier disputait la saison suivante sur une C4 WRC, obtenant son premier podium mondial à l’Acropole. En 2010, sa progression se poursuivait lors d’un début de saison empreint de régularité. Cinquième en Suède, troisième au Mexique, sixième en Jordanie, quatrième en Turquie puis deuxième en Nouvelle-Zélande, il s’approchait de la plus haute marche du podium. Au Portugal, il tirait parti des ordres de départ pour prendre le dessus sur Sébastien Loeb et s’imposer avec seulement 7’’9 d’écart ! 

Scroll