MIKKELSEN PREND LA MESURE DE LA CITROËN C3 WRC

download-pdf
download-image
download-all
jeu, 08/06/2017 - 14:15
(201 Vues)

Le shakedown du Rally Italia Sardegna s’accompagnait de différents enjeux pour les pilotes Citroën Total Abu Dhabi WRT. Avec sept passages, Andreas Mikkelsen se montrait le plus assidu pour prendre confiance au volant de la C3 WRC. Quatrième, le Norvégien réalisait même la meilleure performance de l’équipe.



  • Avec l’arrivée d’Andreas Mikkelsen / Anders Jæger aux côtés de Kris Meeke / Paul Nagle et Craig Breen / Scott Martin, l’équipe Citroën Total Abu Dhabi WRT était au centre de toutes les attentions avant le début du Rally Italia Sardegna.
  • D’une longueur de 4,15 km, le shakedown d’Olmedo permettait aux équipages de prendre leurs marques sur les routes sardes.
  • Dès la fin de son premier run, Kris Meeke revenait au parc d’assistance pour que l’équipe puisse changer une biellette de suspension dessertie. Il repartait pour compléter les trois passages obligatoires, établissant le septième meilleur temps en 2’33’’6.
  • Désireux de préserver ses pneumatiques avant le départ du rallye le plus exigeant de la saison, Craig Breen se contentait également de trois passages. Il réalisait le onzième temps en 2’35’’3.
  • De tous les pilotes de pointe, Andreas Mikkelsen était le plus assidu ! Après trois runs, il revenait à l’assistance pour affiner ses réglages, avant de repartir pour quatre passages supplémentaires. Sur une route parfaitement balayée, le Norvégien réalisait la quatrième performance de la matinée en 2’33’’1.
  • Les voitures quitteront maintenant le parc d’assistance d’Alghero à partir de 17h00. Tracée sur un ancien terrain de moto-cross, la courte spéciale d’Ittiri permettra d’établir une première hiérarchie. Après une longue liaison, la journée s’achèvera en parc fermé à Olbia.

ILS ONT DIT

Kris Meeke : « Nous avons eu un petit problème technique au premier passage. Rien de grave, le shakedown sert aussi à vérifier que tout fonctionne bien sur la voiture. Après un retour à l’assistance, nous avons fait deux autres runs. La route était alors creusée de profonds rails et il n’y avait plus qu’une trajectoire. C’est difficile de travailler sur les réglages dans ces conditions, mais nos temps étaient plutôt bons. J’ai hâte de prendre le départ du rallye. » 

Craig Breen : « Ce shakedown n’était pas facile à appréhender, mais il s’est bien passé. Même si une spéciale de quatre kilomètres ne peut pas représenter l’ensemble d’un rallye, nous avons appris des choses intéressantes. Afin de préserver nos pneumatiques pour les jours à venir, nous avions fait un choix de gommes qui n’était pas optimal. En tenant compte de cela, nous sommes satisfaits de nos temps. Nous avons amélioré d’une dizaine de secondes entre le premier et le troisième passage, cela illustre à quel point le balayage est important en Sardaigne. »

Andreas Mikkelsen : « Ce matin, la priorité était d’avoir de bonnes sensations au volant de la Citroën C3 WRC. Nous sommes toujours en phase de découverte et ce shakedown permettait de se mettre en ‘mode rallye’. À partir de ce que j’avais déjà appris lors de ma journée d’essais, cela m’a permis d’augmenter ma connaissance de la voiture, de mieux connaître ses réactions dans telles ou telles conditions… Tout est une question de feeling en rallye et c’est ce que nous sommes en train de construire au fil des kilomètres. » 

CLASSEMENT SHAKEDOWN

1. Sordo / Marti (Hyundai i20 WRC) 2’31’’8
2. Neuville / Gilsoul (Hyundai i20 WRC) 2’32’’0
3. Latvala / Anttila (Toyota Yaris WRC)
4. Mikkelsen / Jaeger (Citroën C3 WRC) 2’33’’1
= Lappi / Ferm (Toyota Yaris WRC) 2’33’’1
6. Paddon / Kennard (Hyundai i20 WRC) 2’33’’2
7. Meeke / Nagle (Citroën C3 WRC) 2’33’’6
8. Ogier / Ingrassia (Ford Fiesta WRC) 2’33’’7
9. Hänninen / Lindstrom (Toyota Yaris WRC) 2’34’’2
10. Ostberg / Floene (Ford Fiesta WRC) 2’35’’1
11. Breen / Martin (Citroën C3 WRC) 2’35’’3
​12. Evans / Barritt (Ford Fiesta WRC) 2’38’’4

Scroll