LES C3 WRC AU BOUT DU JOUR LE PLUS LONG

download-pdf
download-image
download-all
sam, 28/10/2017 - 22:45
(181 Vues)

Étalée sur plus de dix-sept heures, la deuxième étape du Rallye de Grande-Bretagne constituait certainement une des journées les plus éprouvantes de la saison ! Septièmes du classement général, Kris Meeke et Paul Nagle sont désormais placés dans un rôle d’outsiders avant le sprint final.



  • Pour commencer cette interminable journée, les équipages enchaînaient sept spéciales totalisant 110 km chronométrés sans recevoir la moindre assistance. Après un retour à Deeside en fin d’après-midi, ils disputaient encore deux chronos à la seule lueur des phares.
  • Tout au long de la matinée, les équipages étaient confrontés à l’humidité, au vent glacial et aux nappes de brouillard recouvrant les forêts du parc naturel de Snowdonia. 
  • Sixième à l’issue de la première étape, Kris Meeke s’engageait dans la bagarre pour tenter d’accrocher une place sur le podium. Après avoir gagné une position dans Aberhirnant 1 (ES8), il maintenait son rythme jusqu’à l’ES11. Dans Dyfi 1, le pilote de la C3 WRC n°9 perdait une dizaine de secondes en calant dans une chicane.
  • Passé au septième rang, Kris perdait la partie supérieure de son aileron arrière dans l’ES12 (Gartheiniog 2). Il disputait les dernières spéciales avec une voiture à l’aérodynamique dégradée, mais conservait son rang pour regagner l’assistance à une demi-minute du troisième.
  • De retour en course dans le cadre du Rally2, Craig Breen était d’emblée confronté à un dysfonctionnement de son frein à main, qui l’empêchait de piloter à 100%. Au fil des spéciales, l’Irlandais adaptait son style de pilotage et il signait notamment le sixième chrono de l’ES13.
  • Après une demi-heure d’assistance, la course se poursuivait donc en nocturne, pour la plus grande joie des équipages Citroën Total Abu Dhabi WRT !
  • Le second passage dans Aberhirnant (ES15) s’avérait dantesque : de retour avec la nuit, le brouillard empêchait les pilotes de voir à plus d’une dizaine de mètres ! Les conditions étaient plus clémentes dans Dyfnant 2 (ES16) et les Citroën C3 WRC rentraient à bon port.
  • Toujours septième, Kris Meeke était décroché du groupe en bagarre pour la deuxième place. À 21’’5 de son plus proche adversaire, le Nord-Irlandais sera placé dans une position d’attente lors de la dernière journée, constituée de cinq spéciales totalisant seulement 42 km.
  • Tout comme Craig Breen – auteur d’une belle remontée de la 36e à la 17e position au cours de la journée – Khalid Al Qassimi bouclait cette deuxième étape en évitant tous les pièges du parcours gallois. Le pilote d’Abu Dhabi occupe désormais la 23e place. 

ILS ONT DIT

Kris Meeke : « Comme prévu, ce fût une longue journée avec beaucoup de temps passé derrière le volant ! Je restais au contact du groupe en bagarre pour le podium jusqu’à ce que je commette une petite erreur en calant dans une chicane : cela me coûte une bonne dizaine de secondes. Toutefois, je ne pense pas que cela change grand-chose à notre situation. La plupart du temps, nous avons été en mesure d’afficher un niveau de performance similaire à celui de nos adversaires et je me suis fait plaisir au volant de la Citroën C3 WRC. Notre classement n’est pas extraordinaire, mais nous serons prêts à saisir la moindre opportunité demain. » 

Craig Breen : « Sur ce rallye, le frein à main est le meilleur ami du pilote. Et aujourd’hui, j’ai perdu mon meilleur ami dès le départ ! Le premier passage dans les spéciales était très compliqué. Ça s’est arrangé au second tour, car je pouvais m’appuyer sur les ornières pour faire pivoter la voiture dans les virages serrés. C’est vraiment dommage, car je pense que j’avais la pointe de vitesse pour signer de très bons chronos aujourd’hui. » 

Khalid Al Qassimi : « C’était une des journées les plus difficiles de ma carrière en WRC ! Lors du second passage, j’évoluais sur une couche de terre aussi glissante que du verglas. Je n’attaquais absolument pas pour éviter de sortir de la route. Les spéciales de nuit étaient également compliquées à aborder, avec énormément de brouillard. Je me suis quand même amusé lorsqu’il y avait un peu de grip. »

 

CLASSEMENT JOUR 2

1. Evans / Barritt (Ford Fiesta WRC) 2h32’39’’2

2. Ogier / Ingrassia (Ford Fiesta WRC) +53’’1

3. Neuville / Gilsoul (Hyundai i20 WRC) +53’’6

4. Latvala / Anttila (Toyota Yaris WRC) +57’’7

5. Mikkelsen / Jaeger (Hyundai i20 WRC) +1’03’’6

6. Tanak / Jarveoja (Ford Fiesta WRC) +1’06’’1

7. Meeke / Nagle (Citroën C3 WRC) +1’27’’6

8. Paddon / Kennard (Hyundai i20 WRC) +2’04’’0

9. Lappi / Ferm (Hyundai i20 WRC) +2’41’’0

10. Sordo / Marti (Hyundai i20 WRC) +3’35’’8

… 17. Breen / Martin (Citroën C3 WRC) +13’01’’3

… 23. Al Qassimi / Patterson (Citroën C3 WRC) +16’02’’3

 
fdfdffd
Scroll