LES ÉQUIPAGES CITROËN RÉPONDENT PRÉSENT

download-pdf
download-image
download-all
ven, 17/11/2017 - 10:00
(177 Vues)

Lors de la première journée du Rallye d’Australie, les équipages Citroën Total Abu Dhabi WRT se sont montrés à la hauteur des objectifs fixés par Yves Matton. Troisièmes, Kris Meeke et Paul Nagle sont en lice pour la victoire, tandis que Craig Breen / Scott Martin et Stéphane Lefebvre / Gabin Moreau ont aligné des chronos démontrant leur pointe de vitesse. Les trois C3 WRC figurent dans le top 10 à l’issue de cette étape.



  • Cette étape inaugurale débutait par une boucle de trois spéciales tracées dans les forêts situées au nord de Coffs Harbour : Pilbara, Eastbank et Sherwood. Pour bénéficier de la meilleure motricité sur un revêtement encore poussiéreux et meuble, les équipages Citroën retenaient les pneus Michelin LTX Force à gomme tendre.
  • Deuxième des ES1 et 2, Kris Meeke s’installait à cette même position, dans le sillage d’Andreas Mikkelsen. Mais dans la spéciale suivante, le Britannique lâchait une douzaine de secondes après une rapide excursion hors de la route. À mi-journée le pilote de la C3 WRC n°9 conservait la deuxième place, à 16’’6 du leader.
  • À ce stade de la course, Craig Breen était troisième, à seulement 1’’1 de son équipier. Pour ses débuts en Australie, l’Irlandais montait progressivement en puissance : il se classait septième de l’ES1, cinquième de l’ES2 et troisième de l’ES3 !
  • Le début de rallye de Stéphane Lefebvre était contrarié par une crevaison, survenue après à peine deux kilomètres dans l’ES1. Le Français restait mobilisé et il se signalait avec le deuxième temps de l’ES3. À mi-journée, il était neuvième du classement général, à 33’’9 de Mikkelsen.
  • Pour la boucle de l’après-midi, les choix de gommes s’avéraient moins évidents que le matin. Les pilotes Citroën s’orientaient vers quatre pneus durs et un tendre. Dans le top 4 des trois spéciales forestières, Kris Meeke conservait la deuxième place en contenant Neuville, chaussé de pneus tendres.
  • Encore troisième après l’ES4 malgré un pneu décoincé, Craig Breen perdait deux places dans les spéciales suivantes. De petites erreurs ayant entrainé la perte de la lame avant et du diffuseur arrière, il devait en effet composer avec une C3 WRC à l’aérodynamique dégradée.
  • Comme au premier passage, Stéphane Lefebvre crevait dans Pilbara. Sans roue de secours, il devait se montrer prudent pour ne pas risquer de nouvelle crevaison, alors synonyme d’abandon. Il conservait la neuvième place, à quelques secondes d’Ogier.
  • Après un regroupement au parc d’assistance, la journée s’achevait par deux passages dans la super spéciale de Coffs Harbour. Pour 7/10e, Kris Meeke concédait la deuxième place à Thierry Neuville et les C3 WRC se classaient donc en troisième, cinquième et neuvième positions.
  • Demain, la deuxième étape débutera aux aurores avec la terrible spéciale de Nambucca, longue de 48,89 km !

 

ILS ONT DIT

Yves Matton, Directeur de Citroën Racing : « Je suis satisfait de la prestation de nos trois équipages aujourd’hui. Kris a su profiter de sa position de départ pour se positionner dans la lutte pour la victoire. Même s’il a perdu du temps à cause d’une petite erreur, il a préservé l’essentiel. Le rallye est encore très long et les écarts restent relativement faibles. Craig et Stéphane ont également été à la hauteur, en adoptant un rythme plus élevé que lors des derniers rallyes. Quelques péripéties leur ont également coûté des secondes, mais le bilan reste positif compte tenu de leur expérience sur ce terrain. L’équipe technique a également réalisé une journée sans faute, avec des voitures performantes et des choix de pneumatiques pertinents. »

Kris Meeke : « J’ai apprécié cette journée, même si je regrette d’avoir perdu du temps avec ma petite erreur dans l’ES3. Je suis arrivé trop vite dans un virage et nous sommes sortis dans les buissons. Il a fallu faire marche arrière pour repartir avec une douzaine de secondes perdues. À part cela, tout s’est bien passé et je me sentais très bien au volant de la voiture. La seconde boucle était intéressante, car les écarts sont restés très faibles malgré des choix de pneus très variés d’une équipe à l’autre. Nous aurons à nouveau une bonne position sur la route demain, c’est peut-être ce qui est le plus important ! »

Craig Breen : « Tout n’a pas été parfait, mais c’est tout de même une bonne journée pour une première participation à l’épreuve. Ce matin, j’étais vraiment très heureux et je me sentais en totale osmose avec la C3 WRC. L’après-midi a été plus laborieux, avec plusieurs petits soucis qui m’ont empêché de profiter pleinement du potentiel de la voiture. J’ai retrouvé ma fameuse cinquième place, mais je ne suis pas très loin du podium ! »

Stéphane Lefebvre : « Ce n’était pas la journée que j’espérais. Mes deux crevaisons – que je ne m’explique pas totalement – m’ont fait perdre près d’une demi-minute. Il y a tout de même du positif à retirer de cette étape. Lorsque tout va bien, mes chronos sont similaires à ceux de Craig et j’arrive à me placer dans le top 5. J’espère avoir un peu plus de réussite demain ! »

 

CLASSEMENT JOUR 1

1. Mikkelsen / Jæger (Hyundai i20 WRC) 57’51’’9

2. Neuville / Gilsoul (Hyundai i20 WRC) +20’’1

3. Meeke / Nagle (Citroën C3 WRC) +20’’8

4. Latvala / Anttila (Toyota Yaris WRC) +29’’9

5. Breen / Martin (Citroën C3 WRC) +30’’8

6. Tanak / Jarveoja (Ford Fiesta WRC) +33’’0

7. Paddon / Marshall (Hyundai i20 WRC) +38’’2

8. Ogier / Ingrassia (Ford Fiesta WRC) +47’’9

9. Lefebvre / Moreau (Citroën C3 WRC) +57’’3

10. Evans / Barritt (Ford Fiesta WRC) +1’13’’8

Scroll