CRAIG BREEN, L’IRLANDAIS VOLANT !

download-pdf
download-image
download-all
ven, 28/07/2017 - 21:45
(183 Vues)

Particulièrement longue et éprouvante, la première étape du Rallye de Finlande a été ponctuée par de nombreux rebondissements. Les trois C3 WRC de Citroën Total Abu Dhabi WRT sont toujours en course, avec en tête de proue Craig Breen, quatrième… et ‘premier des non-Finlandais’ !



  • Le rallye débutait jeudi soir, avec un premier passage dans la spéciale urbaine de Harju. Quatrième, Craig Breen réalisait la meilleure performance des Citroën C3 WRC.
  • Aujourd’hui, le découpage de cette longue étape adoptait un format inhabituel en WRC. Le matin, les équipages commençaient par enchaîner deux passages dans Halinen, Urria et Jukojärvi, soit six spéciales totalisant 83 km.
  • Dans l’ES2, Kris Meeke se mettait en évidence avec le deuxième temps, à 1/10e du scratch. Par la suite, le Britannique rentrait légèrement dans le rang, faute d’être totalement à son aise sur les spéciales du pays des 1000 lacs.
  • L’ES4 (Jukojärvi 1) était marquée par de multiples évènements, avec les abandons d’Ogier et Paddon et les ennuis de Tänak. Après un atterrissage mouvementé à la réception d’une bosse, Craig Breen devait composer avec une voiture au comportement dégradé. Cela n’empêchait pas l’Irlandais de tenir bon la troisième place du classement général.
  • À mi-journée, Craig occupait la quatrième place, à 14’’2 du leader et à 4/10e de son prédécesseur. Septième à 20’’2 de la tête, Kris Meeke disait toujours ne pas se sentir pleinement en confiance au volant de sa voiture. 
  • Après une demi-heure d’assistance à Jyväskylä, la course se poursuivait avec six autres spéciales : deux passages dans Äänekoski et Laukaa entrecoupés par Lankamaa, puis le second passage dans Harju.
  • Passé par Ostberg dans l’ES8, Craig Breen reprenait son bien dans le chrono suivant. L’Irlandais se retrouvait ensuite en bagarre avec Hänninen, qui profitait de sa connaissance des lieux pour prendre le dessus. 
  • Toujours confronté au manque de sensations, Kris Meeke perdait du temps en tordant sa direction lors d’un choc avec une pierre placée dans sa trajectoire. Après avoir redressé la biellette, il se remettait en chasse avec la huitième place de Thierry Neuville en ligne de mire.
  • Craig Breen terminait l’étape en quatrième position. Seul non-Finlandais dans le top 5, il pouvait se satisfaire d’être toujours en lice pour le podium. À mi-course, il n’est qu’à 14’’9 de la troisième place.
  • Sur la troisième C3 WRC engagée par Citroën Total Abu Dhabi, Khalid Al Qassimi venait à bout de cette étape particulièrement difficile. Après avoir travaillé sur les réglages tout au long de la journée, le pilote d’Abu Dhabi regagnait Jyväskylä en vingtième position.
  • Demain, la deuxième étape sera sensiblement plus courte. Il faudra tout de même venir à bout de huit spéciales, dont deux passages dans Ouninpohja.

 

ILS ONT DIT

Yves Matton, Directeur de Citroën Racing : « Le bilan de cette première étape est globalement positif. Tout au long de la journée, Craig Breen a été en mesure de signer des chronos à quelques dixièmes des meilleurs et il est en tête du classement tout à fait officieux des ‘pilotes non-Finlandais’. Cela démontre le niveau de performance de la Citroën C3 WRC et la pertinence du travail entrepris ces derniers mois. Kris Meeke a eu plus de mal à se libérer et sa touchette avec une pierre l’a contraint à lever le pied en fin de journée. Quoi qu’il en soit, il a effectué une course intelligente et raisonnée. Nous ne pourrons pas relâcher nos efforts demain, car la deuxième étape proposera de nouvelles difficultés. » 

Craig Breen : « La journée a été bonne, même si tout n’a pas été parfait. Ce matin, après un atterrissage de bosse ‘musclé’, j’avais l’impression que le comportement se dégradait au fil des spéciales. L’équipe m’a rendu une C3 WRC comme neuve, mais j’ai eu plusieurs petits soucis lors de la seconde boucle, avec des notes pas toujours parfaites et un rythme parfois trop prudent. Les dixièmes perdus se rattrapent difficilement ici, mais nous n’en sommes pas encore à la moitié du rallye. »

Kris Meeke : « Ce n’est évidemment pas la journée que j’espérais. Je n’ai pas été en mesure de retrouver les sensations qui m’avaient permis de gagner l’an passé. Malgré nos efforts et le travail effectué à l’assistance, je n’arrive pas à placer la voiture comme je le voudrais et je suis à la recherche de l’adhérence. Évidemment, ce n’était pas idéal de disputer les dernières spéciales avec la direction tordue. » 

Khalid Al Qassimi : « C’était une journée difficile, au cours de laquelle j’ai perdu beaucoup de temps. J’étais toujours à la recherche de motricité et j’avais du mal à conserver la bonne trajectoire. Nous avons beaucoup travaillé sur les réglages mais je pense que nous avons encore une importante marge de progression. » 

 

CLASSEMENT JOUR 1 OFFICIEUX

1. Lappi / Ferm (Toyota Yaris WRC) 1h11’’36’’4

2. Latvala / Anttila (Toyota Yaris WRC) +4’’4

3. Suninen / Markkula (Ford Fiesta WRC) +19’’0

4. Breen / Martin (Citroën C3 WRC) +33’’0

5. Hänninen / Lindstrom (Toyota Yaris WRC) +39’’1

6. Ostberg / Floene (Ford Fiesta WRC) +45’’0

7. Evans / Barritt (Ford Fiesta WRC) +45’’1

8. Neuville / Gilsoul (Hyundai i20 WRC) +58’’0

9. Meeke / Nagle (Citroën C3 WRC) +1’07’’6

10. Tänak / Jarveoja (Ford Fiesta WRC) +1’50’’2

20. Al Qassimi / Patterson (Citroën C3 WRC) +7’04’’9

fdfdffd
Scroll