UNE PREMIÈRE VICTOIRE ET BEAUCOUP D’ESPOIRS

download-pdf
download-image
download-all
lun, 13/03/2017 - 14:30
(92 Vues)

Victorieux au Mexique, Kris Meeke et Paul Nagle ont ouvert le compteur de victoires de la Citroën C3 WRC. Acquis sur la terre – la surface majoritaire en Championnat du Monde – ce résultat confirme le potentiel de la voiture développée par les troupes d’Yves Matton. La saison est véritablement lancée pour Citroën Total Abu Dhabi WRT, qui alignera trois voitures lors du prochain Tour de Corse.   



LE FILM DE LA COURSE : HALETANT JUSQU’À L’ARRIVÉE !

Il devait être écrit quelque part que ce Rallye du Mexique ne ressemblerait à aucun autre. Pour commencer, les organisateurs avaient réussi un joli tour de force en organisant une super spéciale en plein cœur de Mexico City, sur la célèbre place de Zócalo. Malgré la pluie, cette première permettait au public de la mégalopole de découvrir le WRC.

 

Le retour vers León – la ville où est installé le parc d’assistance, à 400 km de la capitale – allait s’avérer chaotique. À cause d’un accident de la route sans rapport avec la compétition, le convoi transportant les voitures restait bloqué de longues heures. Ce retard entrainait l’annulation des deux spéciales du vendredi matin.

 

La course débutait véritablement avec la plus longue spéciale du rallye, El Chocolate et ses 55 km. Profitant de son choix de pneumatiques et de son ordre de départ favorable, Kris Meeke signait le meilleur temps pour prendre la tête du classement général. Également auteur d’un scratch dans une super spéciale, le Britannique terminait la deuxième journée en leader, avec déjà 20’’9 d’avance sur Sébastien Ogier.

 

Sur l’autre Citroën C3 WRC, Stéphane Lefebvre effectuait lui aussi un début de course satisfaisant. Sixième, il respectait à la lettre le tableau de marche fixé par l’équipe pour sa première participation au Mexique sur une WRC. Toutefois, le jeune Français allait être contraint de se retirer de la troisième journée. Après une minuscule erreur de pilotage, la C3 n°8 se retrouvait bloquée dans le dévers bordant un virage de l’ES10. La voiture n’ayant subi aucun dommage, il allait poursuivre sa course en Rally2.

 

Pendant ce temps, Kris Meeke poursuivait sa démonstration, avec le scratch ex æquo dans El Brinco (ES11) et le meilleur temps cumulé sur la boucle de la matinée. Lors du second passage, il s’offrait le meilleur temps dans Lajas de Oro (ES13) et portait son avance sur Sébastien Ogier à 30’’9.

 

Dimanche, il ne restait « plus » que deux spéciales à parcourir pour aller chercher cette première victoire de la Citroën C3 WRC. Dans El Calera, les pilotes Citroën Total Abu Dhabi WRT réalisaient un joli résultat d’ensemble, avec le scratch de Meeke et la troisième place de Lefebvre.

Dans la Power Stage de Derramadero, Kris Meeke semblait s’acheminer vers le succès… lorsqu’il quittait la route à quelques virages de la fin ! Parti en glisse après une compression, il se retrouvait au beau milieu d’un parking de spectateurs, réussissait à trouver la sortie en quelques secondes et franchissait la ligne d’arrivée en vainqueur, avec 13’’8 de marge !

 

Après un ascenseur émotionnel d’une rare intensité, l’équipe Citroën Racing pouvait laisser exploser sa joie et fêter le duo Meeke / Nagle sur le podium surchauffé de León.

LA CONCRÉTISATION DU POTENTIEL DE LA CITROËN C3 WRC

Une fois la tension redescendue de quelques crans, Yves Matton pouvait livrer son sentiment sur le week-end écoulé. « Cette première victoire sur la terre permet de démontrer que la Citroën C3 WRC est une bonne base de travail, que l’équipe a fait un bon boulot et que nous allons pouvoir poursuivre sereinement son développement », souligne le Directeur de Citroën Racing. « À choisir, il est évident que nous aurions aimé gagner au Monte-Carlo, qui est un rallye à la signification particulière pour Citroën. Mais il ne faut pas confondre l’émotionnel et le pragmatisme. Dans l’optique du Championnat du Monde, ce résultat acquis sur la terre – qui représente les deux tiers de la saison – et sur un terrain particulièrement contraignant est très encourageant pour la suite. »

 

Entre l’altitude – plus de 2700 mètres dans El Chocolate – et les fortes températures du vendredi après-midi, les mécaniques ont été mises à rude épreuve en Amérique. Parmi les motifs de satisfaction du week-end, la parfaite fiabilité des Citroën C3 WRC arrive haut sur la liste. « Nous avions beaucoup travaillé sur le refroidissement lors du développement de la voiture », rappelle Laurent Fregosi, Directeur technique de Citroën Racing. « À court et moyen terme, l’absence de problèmes nous permettra de nous concentrer pleinement sur la recherche de performance. »

ET LES PILOTES ?

Profitant de son ordre de départ le vendredi, Kris Meeke a su se hisser en tête du rallye en adoptant un rythme suffisamment mesuré pour ne pas prendre tous les risques. « L’objectif était de bien se positionner pour les jours suivants », explique Yves Matton. « À partir du samedi, lorsqu’il roulait avec une position équivalente à ses concurrents directs, il s’est toujours montré performant pour maitriser la course. Pourtant, sa connaissance de ce terrain était limitée avec seulement deux participations avant cette année. Il faut en outre souligner qu’il a disputé l’intégralité du rallye avec deux roues de secours. Nous avions fait ce choix par sécurité et nous sommes satisfaits du niveau de performance malgré ce surpoids. »

 

« En ce qui concerne Stéphane Lefebvre, il était bien parti, sur le rythme que nous avions défini. Nous ne lui demandions pas d’aller chercher la performance, mais de prendre un maximum d’expérience », poursuit Yves Matton. « Il s’y est employé avant de se faire piéger le samedi matin. Il a vraiment manqué de réussite en se retrouvant coincé au bord de la route avec une voiture intacte ! Dimanche matin, il a pu démontrer sa progression grâce à un ordre de départ similaire à celui des leaders. Dans l’ES18, il fait une très belle spéciale pour aller chercher le troisième temps derrière les deux premiers. Il a démontré qu’il pouvait être performant sur ce terrain, lui aussi malgré une connaissance limitée de ce terrain. »

 

Après cette première manche sur terre, Citroën Total Abu Dhabi WRT va se concentrer sur la prochaine échéance. Au Tour de Corse (6-9 avril), trois Citroën C3 WRC seront engagées pour Kris Meeke / Paul Nagle, Craig Breen / Scott Martin et Stéphane Lefebvre / Gabin Moreau. D’ici là, l’équipe effectuera une séance d’essais sur asphalte pour arriver fin prête sur l’Ile de Beauté.

 

CHIFFRES ET STATISTIQUES

  • 5 : le nombre de scratches réalisés par Kris Meeke, meilleur performer du week-end
  • 7 : le nombre de pilotes à avoir signé au moins un scratch au Mexique
  • 2,7 : la position moyenne de Kris Meeke à l’arrivée des spéciales (hors super spéciales)
  • 1863,93 km : la distance parcourue par les C3 WRC en course depuis le début de la saison
Scroll