À LA CONQUÊTE DE L’AMÉRIQUE !

download-pdf
download-image
download-all
lun, 06/03/2017 - 10:00
(152 Vues)

Fuyant l’hiver, le Championnat du Monde FIA des Rallyes traverse l’Atlantique pour poser ses valises au Mexique. Pour cette troisième manche, les nouvelles World Rally Cars s’affronteront pour la première fois sur terre. Dans le clan Citroën Total Abu Dhabi WRT, Kris Meeke / Paul Nagle et Stéphane Lefebvre / Gabin Moreau disposeront des Citroën C3 WRC.



RALLYE DU MEXIQUE : DE LA TERRE MAIS PAS D’AIR

Apparu au calendrier du Championnat du Monde en 2004, le Rallye du Mexique est désormais une des manches les plus prisées de la saison. D’abord curieux, le public de la région de León s’est vite passionné pour le WRC et les équipages sont désormais attendus en héros ! Cette année, l’excitation sera même encore plus grande avec l’arrivée des nouvelles World Rally Cars, qui s’affronteront pour la première fois sur terre.

 

La plus grande spécificité du parcours mexicain ne concerne toutefois pas la surface des routes. Comprise entre 1800 et 2700 mètres, c’est bien l’altitude qui complique la tâche des ingénieurs. La raréfaction de l’oxygène nuit autant à la puissance du moteur qu’au refroidissement des différents organes…

 

Dans le détail, l’édition 2017 est marquée par de nombreuses nouveautés. Ainsi, le shakedown est avancé au mercredi après-midi en prévision d’un événement exceptionnel. En effet, le rallye débutera le jeudi soir par une super spéciale tracée sur la place de Zócalo, en plein cœur de Mexico City ! La suite du parcours fera d’ailleurs la part belle aux super spéciales, puisque les WRC enflammeront également les rues de Guanajuato et de León. C’est pourtant bien dans les montagnes que la victoire se jouera. Les spéciales de El Chocolate, Las Minas, El Brinco ou Derramadero constitueront toujours les juges de paix du rallye !

 

LES ENJEUX : ALLER PLUS HAUT

Après deux manches hivernales aux conditions spécifiques, le WRC retrouve un terrain de jeu plus familier. Même si l’altitude dégrade sensiblement les performances des voitures, les spéciales sur terre permettront de préciser la hiérarchie existant entre les voitures et les équipages.

 

À nouveau, deux Citroën C3 WRC seront engagées. Comme au Monte-Carlo, Kris Meeke et Stéphane Lefebvre feront équipe. Au Tour de Corse, une troisième voiture sera alignée pour Craig Breen. Citroën Total Abu Dhabi WRT se déplacera ensuite en Argentine avec deux voitures pour Meeke et Breen et la saison se poursuivra avec trois C3 nominées sur chaque manche. Au Mexique, un des enjeux consistera donc à placer les deux voitures en bonne position à l’arrivée.

 

Pour préparer cette épreuve, l’équipe a effectué une séance d’essais en Espagne. Kris Meeke et Stéphane Lefebvre se sont concentrés sur les réglages de suspension et du différentiel central actif, complétant ainsi le travail de développement effectué en 2016.

Scroll