CITROËN RACING DÉJÀ TOURNÉ VERS LA POLOGNE

download-pdf
download-image
download-all
dim, 11/06/2017 - 20:00
(193 Vues)
Avec la huitième place d’Andreas Mikkelsen pour meilleur résultat, le bilan du Rally Italia Sardegna n’est pas à la hauteur des objectifs de Citroën Total Abu Dhabi World Rally Team. Décidée à poursuivre la démarche entamée ce week-end, l’équipe fera de nouveau appel à Andreas lors du Rally Poland (29 juin - 2 juillet). À cette occasion, le Norvégien fera équipe avec Craig Breen et Stéphane Lefebvre.

RETOUR SUR LE RALLYE DE SARDAIGNE

Après la super spéciale donnant le coup d’envoi du rallye le jeudi soir, la course débutait véritablement le lendemain matin. Tracées dans les environs d’Olbia, les quatre spéciales du jour étaient parcourues à deux reprises, avec une assistance de mi-journée à Alghero.

Dès l’ES2, Kris Meeke prenait la tête en signant le scratch. Très satisfait de sa Citroën C3 WRC, le Britannique cédait les commandes à Hänninen avant de les reprendre dès l’ES4. Sa course n’allait toutefois pas beaucoup plus loin : dans l’ES5, le leader partait en tonneaux après avoir touché un talus. Il ralliait toutefois l’arrivée de la spéciale en ayant perdu sept minutes, mais devait abandonner lors de son retour à l’assistance (arceau principal endommagé).

À ce stade, il ne restait plus qu’une C3 WRC en course, puisque Craig Breen s’était retiré après l’ES3, alors qu’il occupait la sixième position. Lors de la réception d’une bosse, l’Irlandais avait tapé une pierre enchâssée dans la route, un piège non noté lors des reconnaissances. La boîte de vitesses endommagée ne permettait pas de continuer, mais l’équipe parvenait sans peine à réparer pour un retour le lendemain en Rally2.

Andreas Mikkelsen se retrouvait donc seul pour défendre les couleurs de l’équipe. Pour sa première journée de compétition avec Citroën, le Norvégien faisait preuve d’une approche structurée, avec l’objectif de comprendre la C3 WRC et d’acquérir les différents automatismes. Longtemps huitième, il perdait une position au cours de l’après-midi.

Le lendemain, Andreas poursuivait sa progression en faisant évoluer les réglages. En manque de réussite dans la célèbre spéciale de Monte Lerno (crevaison le matin et problème de différentiel l’après-midi), il se montrait tout de même positif, estimant aller dans la bonne direction.

De retour en course lors de cette journée, Craig Breen se montrait à son avantage dans la spéciale de Coiluna – Loelle, avec le troisième et le deuxième temps. Les autres spéciales étaient moins concluantes, avec plusieurs chaleurs liées au comportement de la voiture.

Dimanche, l’étape finale ne comportait que quatre spéciales enchaînées sans assistance. Malgré sa deuxième place dans l’ordre des départs, Andreas Mikkelsen validait les progrès des deux journées précédentes par des chronos encourageants. De même, Craig Breen signait un nouveau top 3 dans l’ES16.

À l’issue de la Power Stage, Andreas Mikkelsen et son copilote Anders Jæger terminaient leur premier rallye avec Citroën Total Abu Dhabi WRT au huitième rang. Également à l’arrivée, Craig Breen et Scott Martin apportaient des points supplémentaires au Championnat du Monde ‘Constructeurs’.

DES BILANS DIFFÉRENCIÉS

Au moment de tirer le bilan de cette septième manche, le bilan est évidemment différencié d’un équipage à l’autre.  « Avant le départ, nous avions demandé à nos pilotes de finir le rallye. Je pense que nous ne nous étions pas trompés en estimant que nous pourrions ainsi placer deux voitures dans le top 5 », expose le Directeur de Citroën Racing. « Malheureusement, Kris n’a pas réussi à adopter le rythme nécessaire pour faire une course sans erreur. Après les premières spéciales, il se sentait bien avec la voiture et nous disait que son rythme était conforme aux objectifs. Manifestement, il n’a pas réussi à le maintenir. » 

« En ce qui concerne Craig, sa course a été rapidement stoppée après qu’il se soit fait piéger à la réception d’un saut », poursuit Yves Matton. « Il a payé cher sa méconnaissance du terrain, car il s’agissait d’un piège bien connu des pilotes habitués à ce rallye. Toutefois, nous avons bien noté que son abandon était similaire à ce qui lui était arrivé en Argentine et nous devons étudier s’il ne serait pas possible de rendre la voiture plus résistante dans ce type de choc. »

« L’approche d’Andreas a été constructive et positive. Après la journée d’essais préalable à ce rallye, nous savions que la C3 WRC nécessitait une adaptation à son style de pilotage, qui ne fait pas du tout appel au freinage du pied gauche. Or, cela prend du temps et ce rallye s’est vite transformé en séance d’essais. Au-delà du résultat brut de la huitième position finale, nous estimons avoir fait du bon travail tous ensemble. Il a réussi à identifier les points sur lesquels nous devons travailler en priorité et à obtenir les premiers progrès. »

UN EFFECTIF MODIFIÉ POUR LE RALLYE DE POLOGNE

L’équipe se concentre déjà sur la prochaine échéance : le Rally Poland (29 juin – 2 juillet). À cette occasion, Citroën Total Abu Dhabi WRT alignera trois C3 WRC pour les équipages Craig Breen / Scott Martin, Stéphane Lefebvre / Gabin Moreau et Andreas Mikkelsen / Anders Jæger.

« Après une suite de résultats décevants, nous avons demandé à Kris Meeke de se mettre en retrait le temps d’un rallye », explique Yves Matton, Directeur de Citroën Racing. « Kris a accepté cette requête dans l’intérêt de l’équipe et nous l’en remercions. Cela lui permettra de faire une pause et de relâcher la pression avant de préparer le Rallye de Finlande. Il avait remporté ce rallye l’an passé, à l’issue d’une course parfaite, et nous espérons qu’il reviendra plus fort. En parallèle, ce changement va nous permettre de poursuivre notre collaboration avec Andreas. Cette première expérience a plus ressemblé à une séance d’essais qu’à une compétition. Un second rallye lui permettra de s’appuyer sur ses acquis pour se rapprocher du peloton de tête. De plus, la Pologne est un terrain qu’il affectionne tout particulièrement, puisqu’il s’y était imposé l’an dernier. »

« Nous réaffirmons également notre soutien aux jeunes pilotes avec Craig Breen et Stéphane Lefebvre qui seront au départ de la prochaine manche », poursuit Yves Matton. « Ils avaient tous deux participé au Rallye de Pologne en 2016, avec des performances intéressantes. Ils auront donc une belle occasion de se mettre en évidence. Pour autant, leur objectif prioritaire sera de rallier l’arrivée sans faire de faute. »

Pour préparer la huitième manche du WRC, l’équipe effectuera une séance d’essais de quatre jours en Pologne. Andreas Mikkelsen, Craig Breen et Stéphane Lefebvre se relaieront au volant de la C3 WRC. Kris Meeke et Paul Nagle participeront quant à eux aux reconnaissances du Rally Poland.

CLASSEMENTS

RALLY ITALIA SARDEGNA

1. Tanak / Jarveoja (Ford Fiesta WRC) 3h25’15’’1
2. Latvala / Anttila (Toyota Yaris WRC) +12’’3
3. Neuville / Gilsoul (Hyundai i20 WRC) +1’07’’7
4. Lappi / Ferm (Toyota Yaris WRC) +2’12’’9
5. Ogier / Ingrassia (Ford Fiesta WRC) +3’25’’3
6. Hanninen / Lindstrom (Toyota Yaris WRC) +3’38’’5
7. Ostberg / Floene (Ford Fiesta WRC) +6’31’’8
8. Mikkelsen / Jæger (Citroën C3 WRC) +8’07’’8
25. Breen / Martin (Citroën C3 WRC) +44’10’’8

CHAMPIONNAT DU MONDE ‘PILOTES’

1. Sébastien Ogier - 141 points
2. Thierry Neuville - 123 points
3. Ott Tanak - 108 points
4. Jari-Matti Latvala - 107 points
5. Dani Sordo - 70 points
6. Elfyn Evans - 53 points
7. Craig Breen - 43 points
8. Hayden Paddon - 33 points
9. Juho Hanninen - 29 points
10. Kris Meeke - 27 points
11. Esapekka Lappi  - 17 points
12. Andreas Mikkelsen - 16 points
13. Mads Ostberg - 12 points
14. Stéphane Lefebvre - 10 points
15. Teemu Suninen - 5 points

CHAMPIONNAT DU MONDE ‘CONSTRUCTEURS’

1. M-Sport WRT - 234 points
2. Hyundai Motorsport - 194 points
3. Toyota Gazoo Racing WRT - 146 points
4. Citroën Total Abu Dhabi WRT - 101 points

 

 

Scroll