CITROËN DÉVOILE SES ÉQUIPAGES POUR 2018

download-pdf
download-image
download-all
mer, 20/12/2017 - 13:45
(960 Vues)

Engagé sur l’intégralité de la saison prochaine, Kris Meeke sera le fer de lance du Citroën Total Abu Dhabi World Rally Team, Craig Breen disposera de la deuxième Citroën C3 WRC sur dix manches, et Khalid Al Qassimi, d’une troisième, pour quelques rallyes.

Sébastien Loeb effectuera son grand retour avec la marque en WRC au Mexique, en Corse et en Catalogne.

Stéphane Lefebvre sera quant à lui chargé d’étrenner la Citroën C3 R5 en WRC2.



Parvenir au chiffre historique de cent victoires en championnat du monde des rallyes, tel est l’un des objectifs que s’est fixé Citroën Total Abu Dhabi WRT pour 2018. Pour empocher les deux succès qui le sépare de ce record, voire faire encore mieux, il fera à nouveau confiance à Kris Meeke, capable désormais de s’imposer sur toutes les épreuves, comme en attestent les cinq rallyes remportés depuis 2013 qu’il porte les couleurs de la marque. Pour le retour officiel de Citroën en WRC cette année, le pilote britannique de 38 ans a offert sa première victoire à la Citroën C3 WRC dès sa troisième course seulement, sur la terre mexicaine, avant de se montrer également brillant sur l’asphalte corse. La seconde partie de saison a confirmé sa faculté à assumer les responsabilités d’un leader. Avec en point d’orgue, une deuxième victoire indiscutable sur le terrain mixte terre/asphalte de la Catalogne, et un état d’esprit digne d’un meneur.

 

Pour faire briller la Citroën C3 WRC, Kris sera secondé sur dix manches par Craig Breen, particulièrement régulier pour sa première saison complète en WRC, au point d’avoir accroché la cinquième place à six reprises. Mis en couveuse dès 2016 au sein du Abu Dhabi Total WRT, avec un premier podium à la clef en Finlande (3e), l’Irlandais de 27 ans compte bien capitaliser sur l’expérience engrangée cette année, pour en accrocher d’autres en 2018.

 

Une saison 2018 qui verra également le retour de la paire Loeb-Elena sous les couleurs de Citroën, et la reconstitution d’une association déjà couronnée de neuf titres mondiaux pilotes-copilotes (2004 à 2012), huit titres constructeurs (2003 à 2005 et 2008 à 2012) et soixante-dix-huit victoires. Retiré à plein temps du WRC depuis fin 2012, et présent seulement sur quatre rallyes en 2013, puis pour une pige au Monte-Carlo 2015, Sébastien Loeb, en manque des sensations propres à la discipline, disposera de la deuxième Citroën C3 WRC officielle au Mexique, en Corse et en Espagne. L’occasion d’écrire encore quelques belles pages d’histoire sur des épreuves où il compte respectivement six, quatre et huit succès, et de mettre son immense vécu au service d’une armée rouge qui joue assurément la carte de la fidélité.

 

À ce titre, Khalid Al Qassimi pilotera une troisième Citroën C3 WRC à quelques occasions, tandis que Stéphane Lefebvre se verra quant à lui confier la responsabilité de promouvoir la nouvelle Citroën C3 R5 dans le cadre très concurrentiel du WRC2.

 

ILS ONT DIT

 

Yves Matton, Directeur de Citroën Racing
« Nous avons décidé pour 2018 de capitaliser sur ce que nous construisons depuis plusieurs saisons maintenant avec Kris et Craig. La pointe de vitesse du premier est indéniable, et avec la sérénité retrouvée sur la fin d’année, il a démontré avoir l’étoffe d’un leader. L’objectif sera de viser des podiums, décrocher des victoires, mais Kris peut aussi jouer placé au championnat. Craig a quant à lui prouvé qu’il lui était parfaitement complémentaire, avec une belle régularité. Et il dispose d’une marge de progression, pour viser encore plus haut. Je suis aussi ravi de voir la belle histoire entre Sébastien Loeb et Citroën se poursuivre : il ne pouvait faire son retour en WRC sous d’autres couleurs que les nôtres ! Il a confirmé n’avoir rien perdu de son coup de volant sur les séances d’essais réalisées, même si la connaissance des spéciales et les kilomètres vont lui manquer face à une concurrence toujours plus affutée. Stéphane garde enfin notre confiance : nous sommes persuadés qu’il sera un bon ambassadeur de la Citroën C3 R5 sur laquelle, la marque fonde de gros espoirs. Et ce programme va lui permettre de continuer à prendre de l’expérience et poursuivre ainsi sa progression. »

 

Kris Meeke
« On a beaucoup appris de cette première saison avec la Citroën C3 WRC et tiré des enseignements pour faire mieux en 2018. Malgré quelques moments difficiles, on est parvenus à démontrer son potentiel. On va désormais redoubler d’efforts pour être encore plus constants sur la variété de surfaces que propose le championnat. En restant humbles et en travaillant sereinement, on peut réaliser de belles choses. Il faudra s’attacher à marquer de gros points dès le Monte-Carlo et la Suède, afin de démarrer cette deuxième campagne sur de bons rails. »

 

Craig Breen
« Je suis ravi de poursuivre l’aventure avec le team. J’avais beaucoup de choses à apprendre sur cette première année complète en WRC, mais j’ai fait preuve de constance. On a aussi beaucoup travaillé pour peaufiner le comportement de la Citroën C3 WRC, et les progrès réalisés sur la terre en fin de saison, m’incitent à l’optimisme. Il faut poursuivre sur cette lancée pour obtenir de meilleurs résultats encore. Je vais tout faire en tout cas pour décrocher ma première victoire sur des épreuves comme la Finlande ou la Grande-Bretagne, où je possède une belle expérience. »

 

Sébastien Loeb
« Tout le monde est ressorti content des essais de cette année, moi le premier, et ces trois participations en sont la suite logique. Les sensations du rallye sont parmi les plus fortes que j’ai connues, et j’avais envie de rouler en course avec ces nouvelles WRC. C’est sympa de le faire au sein de l’équipe avec laquelle j’ai tout gagné ! J’y vais sans prétentions, avec pour objectif de m’amuser. Je trouvais cohérent de disputer le rallye de France, d’autant que l’asphalte m’a toujours plu, même si je ne connais pas le parcours actuel de la Corse. L’Espagne tombait bien également. Puis, même si je m’attends à ce que ça soit compliqué depuis le temps que je n’en ai pas fait, je voulais aussi faire une épreuve terre. Or j’ai de bons souvenirs du Mexique, et le tracé n’a pas trop changé par rapport à mon époque. »

 

Khalid Al Qassimi
« Nous nous sommes concentrés pour 2018 sur le développement de la Citroën C3 WRC et il était pour cela important de poursuivre avec des pilotes qui connaissent déjà bien l’équipe et la voiture. Kris et Craig forment un beau duo. Comme beaucoup de fans, je suis aussi très excité à l’idée de revoir Sébastien Loeb en WRC au volant d’une Citroën ! Mes obligations font que je ne participerai qu’à quelques rallyes, et si je ne pourrai pas être au Monte-Carlo, dans la foulée du Dakar, je suivrai évidemment nos débuts avec intérêt. »

 

Stéphane Lefebvre
« C’est un nouveau challenge : parfois il faut savoir reculer pour mieux rebondir. Puis c’est une belle opportunité qui m’est donnée que de démontrer la compétitivité de la Citroën C3 R5, toujours sous les couleurs officielles, dans un championnat aussi relevé que le WRC2. Le but est de remporter le titre, pour en faire la nouvelle référence de la catégorie. Pour l’avoir déjà pilotée en tests, je sais qu’elle est bien née. Avec la nécessité de finaliser son développement, j’arriverai sur les courses avec beaucoup de kilomètres au compteur, et c’est ce qui est important à ce stade de ma carrière. »
 

 

Scroll