CITROËN C3 R5 : À DÉCOUVRIR AU RALLYE DU VAR AVEC YOANN BONATO !

download-pdf
download-image
download-all
jeu, 09/11/2017 - 10:00
(583 Vues)

Au cœur d’un intense programme d’essais de développement, la Citroën C3 R5 fera ses premiers tours de roues publics dans le cadre du Rallye du Var (23-26 novembre).


Déjà sacrés Champions de France des Rallyes 2017 sur une DS 3 R5, Yoann Bonato et Benjamin Boulloud évolueront en ouverture de l’épreuve.



Depuis début septembre, la Citroën C3 R5 enchaîne les séances d’essais, aussi bien sur asphalte que sur terre. Déjà très proche du produit qui sera commercialisé au 1er semestre 2018, le prototype confié en alternance à Stéphane Lefebvre, Craig Breen et Yoann Bonato a déjà accumulé plus de 4000 km, avec un niveau de performance et de fiabilité totalement satisfaisant.

 

Pour Citroën Racing, la prochaine étape consistera à révéler sa dernière création aux yeux du public. Du 23 au 26 novembre, une Citroën C3 R5 évoluera en ouverture du Rallye du Var, finale du Championnat de France. Avec le numéro 0 sur les portières, la C3 R5 sera donc hors classement, puisqu’elle n’aura pas encore reçu l’homologation de la FIA.

 

La Citroën C3 R5 sera pilotée par Yoann Bonato, d’ores et déjà sacré Champion de France après avoir remporté quatre victoires (Limousin, Rouergue, Mont-Blanc et Cœur de France) au volant de sa DS 3 R5. Débarrassés de toute pression, Yoann et son copilote Benjamin Boulloud pourront fêter leur titre tout en apportant de précieuses informations aux ingénieurs de Citroën Racing. Cette séance d’essais grandeur nature permettra de confronter la C3 R5 à une grande variété de routes et d’évaluer sa facilité d’exploitation par les mécaniciens.

 

Le Rallye du Var débutera le vendredi 24 novembre en début d’après-midi et il s’achèvera le dimanche midi, après 14 spéciales totalisant 183 km. Magnifique, le parcours sillonne les plus belles routes du département, avec en juge de paix la célèbre spéciale de Collobrières.

 

ILS ONT DIT

 

Yves Matton, Directeur de Citroën Racing : « Yoann Bonato a effectué une très belle saison en Championnat de France et il a apporté un nouveau titre à la DS 3 R5. Même si la réussite n’a pas souvent été de son côté, il a également montré de belles dispositions en WRC 2 ces deux dernières saisons. Dès lors, je trouvais logique de lui confier le volant de la Citroën C3 R5 pour sa première apparition publique au Rallye du Var. Cela mettra un coup de projecteur sur un excellent pilote, qui participe activement au développement de notre nouveau produit compétition-clients. Le Rallye du Var nous donne l’opportunité de montrer la voiture à tous ceux qui se montrent très intéressés ; il permettra également à l’équipe d’évaluer la maturité du développement dans des conditions différentes de celles d’une séance d’essais. »

 

Pierre Budar, Directeur du développement des véhicules compétition-client : « Grâce à des choix techniques effectués très en amont des premiers roulages, nous avons enchaîné les séances d’essais sans rencontrer de problème technique majeur et en atteignant le potentiel de performance espéré. Tout en évaluant la robustesse des organes, nous balayons différentes configurations de réglages pour appréhender la sensibilité de la voiture et identifier les solutions les plus performantes. D’autre part, l’important travail effectué sur le moteur au banc d’essais a permis d’évaluer de nombreuses configurations et les spécifications sont maintenant figées pour l’homologation. Un autre jalon important sera franchi avec notre participation au Rallye du Var, pour tester la C3 R5 dans des conditions proches de son utilisation finale. »

 

Yoann Bonato : « J’ai commencé ma carrière avec Citroën, dans le cadre du Challenge Saxo ; c’est ce qui m’a permis de décrocher mon premier volant officiel. Nos chemins se sont séparés avant de se rejoindre en 2016 et c’est une belle opportunité qui m’est offerte pour conclure cette belle saison. C’est la première fois que je suis impliqué si tôt dans le développement d’une voiture. Dès le début, j’ai été surpris de trouver une base aussi saine, performante et exploitable. C’est difficile de comparer la C3 R5 avec la précédente génération, car tout est vraiment différent. L’exploitation du châssis, le moteur, l’ergonomie : on a vraiment l’impression d’être passé dans la catégorie supérieure. Au Var, mon objectif sera de poursuivre le travail de développement et d’apporter un maximum d’informations à l’équipe, mais aussi de me faire plaisir sur ces belles routes. »

fdfdffd
Scroll