ANDREAS MIKKELSEN JOUE PLACÉ

download-pdf
download-image
download-all
ven, 09/06/2017 - 20:15
(132 Vues)

La première journée du Rally Italia Sardegna a été rude pour Citroën Total Abu Dhabi World Rally Team. Seuls Andreas Mikkelsen et Anders Jæger ont réussi à passer entre les pièges : pour leur première journée de compétition sur la Citroën C3 WRC, les Norvégiens terminent l’étape au neuvième rang. 



 

- Le départ du Rallye de Sardaigne était donné jeudi soir, avec la super spéciale d’Ittiri. Les voitures prenaient ensuite la direction d’Olbia pour y passer la nuit en parc fermé.

- Cette première étape se composait de quatre spéciales à parcourir deux fois, pour un total de 125,46 km : Terranova (ES2/6), Monte Olia (ES3/7), Tula (ES4/8) et Tergu-Osilo (ES5/9).

- Orienté par les ordres de départ et le caractère abrasif des spéciales, le choix des pneus Michelin LTX Force différait entre les pilotes. Meeke et Breen optaient pour trois durs et deux tendres, tandis que Mikkelsen choisissait trois tendres et deux durs.

- Dans l’ES2, Kris Meeke s’emparait de la tête après avoir signé le meilleur temps. Craig Breen occupait la cinquième place, tandis qu’Andreas Mikkelsen était treizième.

- La spéciale suivante était fatale à Craig Breen : à la réception d’une bosse, il tapait une pierre qui endommageait le carter de boîte de vitesses. L’Irlandais ralliait le point-stop malgré une fuite d’huile, mais il n’allait pas beaucoup plus loin et devait se retirer sur le secteur routier.

- Après avoir lâché brièvement les commandes à Hänninen, Kris Meeke reprenait la tête dans l’ES4. Puis la course basculait lorsque la C3 WRC n°7 partait en tonneaux dans la spéciale suivante. Après avoir perdu sept minutes, le Britannique parvenait à rallier le parc d’assistance d’Alghero.

- L’examen de la voiture par les commissaires révélant que l’arceau principal avait été endommagé, l’équipe était contrainte de confirmer l’abandon définitif de Kris et Paul.

- Huitièmes du classement général à mi-journée, Andreas Mikkelsen et Anders Jæger restaient donc seuls pour défendre les couleurs de Citroën Total Abu Dhabi WRT. Pour la seconde boucle, ils choisissaient six Michelin LTX Force à gomme dure.

- Au cours de l’après-midi, Andreas perdait du temps en calant à plusieurs reprises dans les virages serrés. Passé par Lappi dans l’ES7, il héritait de la neuvième place et terminait la journée à cette position.

 
Yves Matton, Directeur de Citroën Racing: « C’était une journée globalement frustrante, avec une seule C3 WRC toujours en course à mi-journée. Pour Andreas, l’objectif était d’accumuler les kilomètres et c’est ce qu’il a su faire. Après une phase de compréhension de la voiture, il a commencé à faire évoluer les réglages pour les adapter à son pilotage. Il a besoin d’un peu plus de temps, car son style est assez éloigné de celui de Kris par exemple. Comme souvent cette saison, nous avons payé cher la petite erreur d’appréciation de Craig. C’est une mésaventure liée à son manque d’expérience, qui nous poussera en outre à étudier comment nous pourrions rendre la voiture plus solide dans ce type de situation. Concernant Kris, il nous disait qu’il se sentait en pleine confiance et que son rythme était maitrisé. Pourtant, une erreur similaire à celle du Portugal l’empêche d’atteindre les objectifs que nous nous étions fixés. »

Andreas Mikkelsen: « Ce n’était pas une journée facile. Mon objectif était de poursuivre l’apprentissage de la Citroën C3 WRC. Je dois y aller étape par étape avant de retourner jouer avec les premiers ! La voiture est différente de celles que j’étais habitué à piloter et cela prend forcément un peu de temps. Nous avons travaillé avec l’équipe pour faire évoluer les réglages et les adapter à mon style de pilotage. L’essentiel est d’avoir parcouru tous les kilomètres de cette étape. »

Kris Meeke: « En premier lieu, je me sens désolé pour Citroën, pour toute l’équipe, pour nos supporters… Nous étions en train de faire un beau début de rallye, je m’appliquais pour ne pas commettre d’erreur. Nous avons touché un talus avec la roue arrière-gauche et la voiture est partie en tonneaux. Nous avons réussi à la remettre sur ses roues et à rentrer, mais l’abandon était inéluctable lorsque nous avons constaté que l’arceau principal avait été touché. Je faisais de mon mieux, mais cela n’était pas suffisant. »

Craig Breen: « Il y avait un saut un peu avant la fin de l’ES3 et un rocher à la réception, que nous n’avions pas vu ni noté lors des reconnaissances. À la réception, le choc a endommagé la boite de vitesses. Nous avons essayé de colmater la fuite d’huile, mais ce n’était pas suffisant pour continuer. Demain nous serons de retour en Rally2 avec une bonne position sur la route. Nous essaierons de faire de bons temps et de marquer quelques points au Championnat du Monde ‘Constructeurs’. »

 

CLASSEMENT JOUR 1 OFFICIEUX

1. Paddon / Kennard (Hyundai i20 WRC) 1h31’02’’6
2. Neuville / Gilsoul (Hyundai i20 WRC) +8’’2
3. Tanak / Jarveoja (Ford Fiesta WRC) +9’’5
4. Latvala / Anttila (Toyota Yaris WRC) +9’’8
5. Ostberg / Floene (Ford Fiesta WRC) +14’’7
6. Hanninen / Lindstrom (Toyota Yaris WRC) +38’’0
7. Ogier / Ingrassia (Ford Fiesta WRC) +41’’0
8. Lappi / Ferm (Toyota Yaris WRC) +1’05’’3
9. Mikkelsen / Jaeger (Citroën C3 WRC) +1’57’’9
10. Camilli / Veillas (Ford Fiesta R5) +4’08’’0

Scroll